Une histoire dans ma peau La danse de la colère 12 novembre 2019

Émouvant, le personnage de ce court-métrage réalisé par le jeune Algérien Yanis kheloufi, nous raconte pendant 17 min, une expérience qui l’a vécue réellement. C’est le message d’un fils qui est resté paralysé, incapable de faire le nécessaire pour sauver la vie de sa maman atteinte d’un concert. Dans son atelier, assis sur une chaise, attristé par cette histoire et bouleversé, Kader se pose plusieurs questions « On me demande des donateurs de sang afin que ma mère puisse recevoir à son tour le traitement ».

Le personnage du film entre dans un débat avec lui-même, en essayant de comprendre cette société et son système. Son seul souhait était de passer avec sa mère un bon moment de ce qui lui reste de ses jours. Accablé par le fait que sa maman soit décédée, le personnage se révolte et exprime sa colère avec une danse dans une salle sombre où seul cri était ses pas. Kader Affak, qui est choisi par le réalisateur, est un militant engagé et humaniste.