La salle de cosmos renoue avec son public 10 novembre 2019

Fidel au rendez-vous, les cinéphiles de la salle de cinéma Cosmos de Riadh El Feth ont répondu en masse à l’appel de la 10ème édition du Festival international du film d’Alger (FICA).

Effectivement, avec une programmation digne de ce 10ème anniversaire, les mordus du cinéma ont été bien servis ce samedi avec les différentes projections qui se sont succédé toute l’après-midi ; documentations, court et long métrage.

Commençant par le film qui a vu l’ouverture du festival de cette année Wardi/ The Tower, cette réalisation norvégienne de Mats Grorud a laissé le public du Cosmos scotché durant 79 minutes !Un long-métrage très apprécié ‘’le fait qu’un norvégien aborde un sujet délicat comme celui des réfugiés Palestiniens  au Liban donne un visage universel caricaturiste au statut de ces réfugiés’’, déclare un cinéphile.  Suivi d’une rencontre avec le réalisateur, les fidèles admirateurs ont eu l’occasion de débattre les différents aspects de ce long-métrage, avec Mats Grorud.

Pour la seconde projection, un long-métrage italien a conquis le public en 146 minutes riches en documentations sur le parrain des parrains Corleone ; une réalisation française par Mosco Boucault. Le documentaire évoque la biographie de Salvatore Riina (Totò) et on peut dire que l’ambiance était au rendez-vous ! D’ailleurs plusieurs ont succombé au charme de cette personnalité historique et intrigante à travers les témoignages, les archives qui défilaient dans ce documentaire……

Par ailleurs et pour finir en beauté, le long métrage La Miséricorde de la jungle, a créé à son tour un suspense auprès des cinéphiles. C’est en tout cas avec beaucoup d’interrogations sur le sort des deux personnages du film, que le réalisateur Joel Karekezi a pu entraîner le public au fin fond d’une Jungle africaine durant 91 minutes.