Impressions à propos du Festival international du cinéma d’Alger 2 décembre 2017

Impressions à propos du Festival international du cinéma d’Alger:

Amina Debbache, Présidente, Directrice Générale du quotidien Echaâb

Amina Debbache, Présidente, Directrice Générale du quotidien Echaâb

En tant qu’actrice de la presse, j’encourage ce genre d’initiative. Par là, et c’est notre devoir, nous encourageons le travail mené par les réalisateurs qui se sont engagés pour filmer le combat des faibles, des opprimés et de tous ceux qui souffrent, et pour dénoncer toutes les injustices sociales. Nous les encourageons pour leur détermination à porter la vérité sur écran. Le film engagé est issu des causes engagées, et il faut favoriser ce genre de réalisation en lui accordant une plus large visibilité. Je félicite les organisateurs du Festival pour cet engagement. Cela démontre de l’engagement de l’Algérie à rester fidèle à ses principes : militer pour les causes justes, pour l’émancipation des peuples, à l’exemple du peuple sahraoui ou du peuple palestinien. Le Festival international du cinéma d’Alger se veut un lieu de rassemblement, de rencontres et d’échanges entre cinéastes et public. Il se présente aussi comme un espace de discussion.    


Ali Oullaï, comédien

Ali Oullaï, comédien

Je considère le Festival international du cinéma d’Alger comme un événement important, voire incontournable. C’est un moment de découverte. Il est riche en images et en émotions. C’est un Festival riche et divers par la sélection de film qu’il propose au public, et varié par les thématiques abordées. C’est un croisement de regards et d’opinion.


Younes Merabet, comédien

Younes Merabet, comédien

Je trouve que c’est un Festival qui s’impose en tant que tel par le choix des films qu’il propose au public. Et on a besoin de ce genre d’événement. On a besoin d’une perspective pour culturelle avancer, aller de l’avant. Il faut investir dans l’esprit culturel. Cette année, le Festival s’annonce bien et on espère que ça va bien se passer.   


Labri Djamel, comédien

Labri Djamel, comédien

Le Festival international du cinéma d’Alger est un festival qui, au fil des éditions, ne cesse de gagner en maturité. Il propose des films récents et qui abordent des questions d’actualité. Et c’est ce qui fait son importance. Et aussi sa renommée. C’est d’ailleurs un Festival qui draine un grand public. Il l’interpelle. Cela prouve que nous avons des cinéphiles qui portent de l’intérêt aux films engagés. Et à l’actualité. C’est un public qui cherche à comprendre.