Ils ont dit 9 décembre 2018

Lors de la clôture du 9e festival international du cinéma d’Alger, dédié au film engagé, nous avons approché quelques membres de jury qui se sont exprimés sur cette dernière édition et sur les critères dont été sélectionné les lauréats.

 

Nabil Boudraa, Président du jury de la catégorie Fiction

Nous avons choisi les films en compétition sur la base d’un ensemble de critères, qui se résume dans l’engagement, en prenant en considération les sujets qu’ils traitent comme la la tolérance, la paix ou encore la liberté, ainsi que de l’aspect technique et artistique du travail, et bien sûr nous avons pris des films de qualité. Le film finlandais « L’autre coté de l’espoir » répondait à tous ces critères, c’est pour cela que nous lui avons décerné le grand prix. Je dirai qu’aucune voix ni aucun membre du jury ne s’est opposée à ce choix. Ce dernier aborde une question d’actualité qui touche le monde entier.

 

 Ousmane William Mbaye, président du jury de la catégorie documentaire :

Je voudrais tout d’abord, remercier les organisateurs du FICA, de m’avoir invité à participer à cette 9e édition et de m’avoir fait confiance, en me confiant la responsabilité d’être à la tête du jury documentaire.

La discussion sur les films a été totalement cinématographique. Nous avons été quatre membres à visionner neuf documentaires, nous avons en outre, décidé d’octroyer trois prix. Nous, nous sommes réunis trois fois, pour arriver à se mettre d’accord sur ces derniers.

Nous nous sommes référés dans notre choix sur les problèmes soulevés dans ces films et sur leurs aspects techniques. Nous n’avons en aucun cas, jugé personne, mais plutôt jugé et évalué tous les éléments de ces films.

 

El Haj Bensalah, membre de jury de la catégorie documentaire :

C’est la première fois que je participe au Festival international du cinéma d’Alger. Si nous comparons ce festival à d’autres, il est les dépasse à tous les niveaux, notamment du coté organisation et des films qu’il projette. En ce qui concerne la compétition, nous avons eu à faire à très belles œuvres qui se différent d’un sujet à un autre.  Chaque film que nous avons visionné porte un message important. La thématique et la technique de ces derniers ont été excellentes, ce qui a rendu difficile notre choix. D’autres parts, nous avons mit au point quelques observations pour que les réalisateurs évitent quelques erreurs mais rien n’empêche que ces dernier ont été très bien réalisé.

 

Safy Boutella membre du jury dans la catégorie Fiction

Nous avons choisi ces lauréats sur plusieurs critères, dont l’engagement, la non violence, la lutte contre la paix et puis aussi sur l’esthétique et la technique. Nous avons eu d’ailleurs, beaucoup de surprises car même si vous ne connaissez pas les critères, au fur et à mesure que vous regardez les films, vous, vous rendez compte de tous ces critères. Le film qui nous a le plus surprit était « Wajib » de la palestinienne Annemarie Jacir, nous avons découverts des acteurs fort et un contexte puissant que nous connaissons tous. Le dernier film « l’autre coté de l’espoir » du finlandais Aki Kaurismàki est d’une démonstration sans commentaires, il avait absolument tous les critères, sincèrement, nous avons pris plaisir à le regarder.