Clôture du 11ème Festival International du Cinéma d’Alger 12 décembre 2022

Edition de retrouvailles et de maturité

La 11ème édition du Festival International du Cinéma d’Alger a pris fin ce samedi 10 décembre 2022, à la salle Ibn Zeydoun (OREF), en présence des membres du jury des trois sections en compétition (long-métrage fiction, long-métrage documentaire et court-métrage), des festivaliers et de cinéastes, de cinéphiles et des membres du corps diplomatique accrédité à Alger.

Les jurys des trois catégories, en l’occurrence Fiction », « Documentaire » et « Court-métrage », ont annoncé les recommandations avant la proclamation des films primés. Des tonnerres d’applaudissement et des prises de paroles pour explique le choix ont suivi l’annonce de chaque lauréat.

La commissaire du FICA, Mme Zehira Yahi ainsi que le directeur artistique du festival, M. Ahmed Bedjaoui, remercié, chacun de son côté, les participants, le public, les partenaires et sponsors pour leur soutien indéfectible au FICA. Un événement bien ancré dans le paysage culturel et cinématographique algérien. Un événement très attendu par le public car permettant de découvrir et de voir des films, d’échanger et de tisser des liens.

Lors de cette cérémonie de clôture, un hommage a été rendu à la fondation « Shashat » (Ecrans) pour le cinéma de femmes », une institution nationale palestinienne, indépendante, non-gouvernementale et à but non lucratif. Elle œuvre, depuis sa création en 2005, au développement et au renforcement du jeune cinéma palestinien, surtout celui fait par les femmes. Un hommage très applaudi par l’assistance.

Par ailleurs, le long-métrage fiction « Limbo » de Ben Sharrock (Royaume-Uni) a raflé trois prix : le Grand prix long-métrage fiction ; la Médaille Gandhi décernée par le Conseil International du Cinéma et de la Télévision (CITC) et le Prix du public (catégorie long-métrage fiction). Le FICA a créé ce dernier prix afin de permettre de public d’être partie prenante, de donner son avis et surtout exprimer ses choix (ce prix concerne les trois catégories en compétition).

Les lauréats du prix du public ont été dévoilés par Mme Yahi alors que celui du CICT par Bedjaoui.

A l’issue de cette cérémonie, la commissaire du FICA a tenu à prononcer un discours de remerciements et surtout de reconnaissances pour toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation et à la réussite de cette 11ème édition.

Pour rappel, et après deux années d’absence due à la pandémie Covid-19. De passionnantes retrouvailles entre cinéphiles et cinéastes, professionnels soient-ils ou amateurs, ont marqué ce retour du FICA dans les salles obscures où une soixantaine de films ont gratifié les festivaliers. Offrant le plaisir de partager en groupe un spectacle du 7e art, avec des rediffusions le lendemain, le FICA c’est aussi des avant-premières et des débats de haute facture. Des invités de marque ont partagé leurs passions cinématographiques avec le public, comme le populaire et bien aimé Rachid Bouchareb. Quant au volet académique, trois master-class ont marqué le 11e FICA et six focus thématiques portant entre autres sur la mémoire, les retrouvailles des films perdus et la découvertes, l’environnement, la femme…