Impressions de quelques lauréats

Lire la suite

Vibrant hommage à Rachid Bouchareb

Un vibrant hommage a été rendu vendredi soir, à la Salle El Mouggar lors de la clôture de la huitième édition du festival international du cinéma d’Alger au cinéaste franco-algérien Rachid Bouchareb pour l’ensemble de sa carrière.

Lire la suite

Festival culturel international du cinéma d’Alger (8ème édition) Allocution de clôture de Zehira Yahi

8 décembre 2017. Salle El Mouggar

Lire la suite

Justin Taurand, producteur de « Réparer les vivants »

« Chaque personnage du film avait sa singularité humaine »

Lire la suite

Conférence du scénariste français Jean Claude Carrière sur l’écriture du scénario

 « Le XX e siécle a été un immense inventeur d’écritures diverses

« Nous  vivons tous dans le XX e siècle.  La première  chose qu’il faut constater, c’est que le XXe siècle  est le premier siècle dans l’histoire qui a inventé de nouveaux langages. Si nous étions, aujourd’hui, à la fin du XIX e  siècle, nous ne pourrions parler que de littérature, de théâtre et d’opéra. Mais imaginez tout ce qui a été inventé depuis cette date là. A commencer par le cinéma muet mais c’est loin d’être la seule intention technique. Il y a eu la radio qui a permis de transporter au  loin notre voix qui est un rêve très ancien de l’humanité. Il y a eu l’héritage de la télévision qui a permis de transporter au loin, non seulement, notre voix mais nos images et même  quelque fois au moment même où elle se passait dans un endroit du monde nous permettait de les voir chez nous.

Lire la suite

Michèle Collery réalisatrice du documentaire « Jean Genet un captif amoureux »

Comment vous est venue d’abord l’idée de faire ce film sur le parcours de ce poète combattant français ?

J’avais fait en fait un film sur Leila Chahid pour Arte  en 2009  et Leila qui est une grande amie de Jean Genet a beaucoup parlé de lui pendant le tournage. Je n’ai pas utilisé ce qu’elle disait de lui dans mon film  puisque je faisais un film sur elle. Mais quand l’exposition sur Jean Genet à lei au Mucem, à Marseille  on en reparlé. J’en ai parlé avec le commissaire de l’exposition et l’idée m’est venue de faire un documentaire sur lui. Car j’avais tout les matériaux.  En plus j’avais la possibilité d’avoir ces extraits qui sont  offerts par Jean luc Godard , Anies Varda , enfin elle m’a fait payé mais bon. Disons que j’avais de beaux documents cinématographiques quand même,

Lire la suite

Nais Van Laer, cinéaste française

« J’ai essayé de proposer un regard plus globale sur la colonisation »

Lire la suite

Table ronde,Le traitement de l’Histoire contemporaine : Cinéma et Histoire..Le prisme du réel

« Le traitement de l’Histoire contemporaine » a fait l’objet d’une table ronde, mercredi, à la salle El Mougar. Cette rencontre qui a réuni un panel de spécialistes a eu lieu dans le cadre du 8ème Festival international du cinéma d’Alger. En guise d’introduction, Ahmed, modérateur de la rencontre, a déclaré que, entre cinéma et Histoire, « ce sont des rapports extrêmement imbriqués », à tel point que « le cinéma une référence que l’on confond avec le réel ».

Lire la suite

Nasredine Genifi auteur de la fiction « Nous n’étions pas des héros » d’après le livre « Le camp » de Abdelhamid Benzin :

Un mot sur le livre « Le camp » que vous avez adapté à l’écran..

Ce livre a été rédigé dans la plus grande clandestinité et il est sorti tout aussi clandestinement du camp. Grace à un réseau de militants, de communistes et de patriotes etc. il est arrivé en France où il a été édité par les Editions sociales livre. Ce livre a eu pas mal de succès. La presse en a parlé et évidement toute de suite et les autorités ont commencé à le mettre de côté. Néanmoins, il a été traduit dans plusieurs langues. Il a été globalement bien accueilli par la presse. Il raconte en deux mots les conditions de détention d’Abdelhakim Benzine avec ses dentus dans un camp spécial. Ils ont résisté. C’est cette histoire-là que j’ai essayé de relater dans ce film.

Lire la suite

Son excellence l’ambassadeur du Brésil à Alger Eduardo Botelho Borbasa

«  L’Algérie est un pays égalitaire »

C’est  bien que vous soyez si nombreux pour partager cette session de cinéma. Je voudrais, avant tout, commencer à remercier la commissaire du  Festival International  du Film Engagé, Mme Zehira Yahi pour  nous avoir permis pour la deuxième fois de présenter un film brésilien dans ce festival.

Lire la suite