Battle Fields d’Anouar Hadj Smaïne Hymne au rapprochement 5 décembre 2018

Battle Fields (champs de bataille) est un court métrage, réalisé par Anouar Hadj Smaïne. Ce film de 20 minutes raconte l’histoire d’un réfugié irakien vivant à Los Angeles. Ce dernier est taxieur. Il prend dans sa voiture un homme qui s’avère, au fil des scènes, un vétéran de la guerre d’Irak. Ce dernier est atteint du fameux syndrome de stress post-traumatique.

Le film est donc l’histoire d’une rencontre tumultueuse entre deux hommes de cultures différentes et de croyances très distinctes…

Pendant la discussion qui s’engage entre le chauffeur et son client, le passé des deux hommes remonte à la surface. Les souvenirs douloureux qu’ils évoquent enveniment leur relation et créent une tension qui risque de mener au pire.

En effet, le vétéran voulait au début tirer sur le chauffeur, puis après hésitation il a pointé le canon du pistolet sur sa tempe, cherchant par là à mettre fin à sa vie. Mais le réfugié irakien, en intervenant, a voulu empêcher le vétéran de se suicider. Et tous deux, en se débattant, le chauffeur de taxi a reçu une balle perdue dans son ventre.

Le vétéran, en se ressaisissant et en prenant conscience de son acte, il demanda pardon à l’irakien et le porta comme un soldat portant un compagnon de guerre blessé dans un champ de bataille.

Battle Fields – il a engrangé, les unes après les autres, les consécrations les plus honorifiques aux Etats-Unis, à l’exemple du prix du meilleur réalisateur au Lanfa Film Awards à Los Angeles ou encore la plus haute distinction à l’International Filmmaker Festival de New York pour l’excellence à l’écriture du scénario – dévoile des instants de grande émotion. Le film se veut un appel au rapprochement et au vivre-ensemble.

Le film est plus qu’une rencontre entre deux hommes, c’est aussi celle d’une rencontre entre deux univers, deux mondes, deux cultures, deux vies, deux regards. Il s’emploie à emmener le public au-delà des différences, au-delà des barrières qu’imposent les préjugés et les idées préconçues. Il cherche à les rapprocher pour dialoguer et se comprendre.

L’histoire de Battle Fields tente, selon son auteur « d’élever l’esprit vers de nouveaux horizons et encourage à voir l’autre, au-delà des critères de race, de culture, des croyances religieuses et des convictions politiques, pour enfin laisser place à la chose la plus importante de toutes: l’humain. »