Déclaration des lauréats de la 6eme Fica 20 décembre 2015

declarations-laureats

Sékou Traoré réalisateur burkinabé, Prix du public avec son film de fiction « l’œil du cyclone »

« Pour moi le prix le plus important dans un festival c’est le prix du public car nous faisons des films pour que le public puisse aller les voir. Tu peux avoir n’importe quel prix et des prix de qualité décernés par un jury de qualité venant de partout mais si le public ne se déplace pas pour aller voir ton film c’est fini et c’est pour cela que moi je suis content d’avoir ce prix et si j’avais à choisir je choisirai ce prix du public ! Donc je suis extrêmement content et honoré que mon film soit en Algérie et qu’il soit récompensé par ce prix.»


Salim Abu Jabal, réalisateur palestinien, Prix Spécial du Jury dans la section documentaire avec « Roshmia »

« Mon film a pour cadre Haifa, il se déroule dans un coin où vivent encore des Palestiniens, où l’on ressens fortement la pression du colonisateur et l’absence totale de droit envers la population palestinienne. Ce film est projeté pour la première fois en Algérie et je suis heureux qu’il soit projeté dans un pays qui aime le cinéma. Ce festival du film engagé est propice et important, je me sens réellement à ma place dans la mesure où je défends la cause palestinienne. Ce prix est important d’autant que le jury la reconnu. Je suis réellement honoré de le monter ici pour la première fois et recevoir ce prix ici.»


Hassen Ferhani, réalisateur Algérien, Grand prix du Fica avec son documentaire « Fi Rassi un Rond-Point »

« Je suis très content sincèrement de recevoir ce prix ici à Alger, après Turin, Marseille et Tunis. Je remercie mon équipe qui a travaillé avec moi sur ce projet, ma productrice Narimane Mari, Djamel Kerkar ainsi que tous ceux qui m’ont aidé à réaliser mon film aux Abattoirs. Je suis heureux, ému, content que le film puise être vu ici à Alger, c’était important pour moi que le public algérien puisse le voir, qu’il ait sa propre idée sur le film, qu’il ait sa propre vision sur le film. On est en train de préparer une sortie dans les réseaux de la cinémathèque. On y travaille avec son directeur Lyes Semaine. J’espère que ça va se concrétiser.»