Réactions des lauréats du 4e FICA 27 décembre 2013

d

Malik Aït Aoudia, Prix du public du film documentaire :

Le réalisateur Malik Ait Aoudia a exprimé sa fierté de voir le choix du public, ayant visionné les films documentaire en compétition au Festival international du cinéma d’Alger, se porter sur son œuvre « Le martyr des sept moines de Tibhirine», rappelant qu’il est né en Algérie, le pays qui l’a vu grandir, et déccrocher un prix attribué par le public algérien représente à ses yeux la plus grande réalisation. Par ailleurs, Malik Ait Aoudia a déclaré considérer les moines comme des héros vu qu’ils ont choisi de rester et de se mettre en danger malgré le cauchemar que traversait le pays, pour cela je considère «comme un devoir la réalisation de ce film pour faire la vérité sur leurs parcours et leur assassinat»


Yannis Youlountas, mention spécial « Film résistant» du jury documentaire:

Le réalisateur a exprimé sa confiance mise dans la décision du jury du documentaire qu’il estime juste et dénuée de tout compliment. Le réalisateur s’est dit touché par cette distinction qu’il portera à tout les résistants en Grèce comme un message de soutien du peuple Algérien.
Le réalisateur a aussi insisté sur le professionnalisme du Festival international du cinéma d’Alger et de son comité d’organisation.


Sami Shanaa, producteur du film « Infiltrators», mention spécial du jury «Filmer à tout prix»:

Le producteur palestinien du film a exprimé sa fierté d’avoir arraché cette distinction devant la puissance et la qualité des films présenté.


Mila Turajlic, Grand prix du jury documentaire :

La réalisatrice de «Cinema Komunisto», a insisté sur l’intensité et l’importance de sa première visite en Algérie et de tous les échanges que cette visite a permis, après avoir pris connaissance des productions algériennes la réalisatrice a relevé le professionnalisme et le sérieux des œuvres découvertes.