CEREMONIE DE CLOTURE DU 4e FESTIVAL INTERNATIONAL DU CINEMA D’ALGER 27 décembre 2013

Untitled-1

Générique fin d’une manifestation

Tombée de rideau jeudi soir à la salle El Mouggar sur le 4 e  FICA dédié au film engagé clôturant ainsi une semaine riche en découvertes cinématographiques.

Le public, réceptacle des événements culturels et de la production cinématographique, était aussi au rendez-vous de cette cérémonie, venu soutenir des cinéastes qu’il a eu l’occasion de côtoyer durant la semaine du FICA.

La commissaire du festival Mme Zehira Yahi a tenu a rappeler que cet événement est né d’une volonté politique de Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, pour ouvrir en Algérie un espace de dialogue et de rencontres aux talents cinématographiques venus des quatre coins du monde pour donner ses lettres de noblesse au film engagé.

Expliquant les raisons d’être de cette manifestation, Mme Yahi a insisté sur le fait que ce festival était un espace réservé aux cinéastes du monde entier qui font face, caméra à la main, à l’oppression, la répression et l’intégrisme portant haut et fort la parole des sans voix et des laissés pour compte.

Après avoir remercié tout les cinéastes qui ont répondu à l’appel du FICA et surtout le public cinéphile d’Alger, raison d’être du cinéma, la commissaire du festival a honoré le réalisateur américain, invité d’honneur de l’édition, Charles Burnett, réalisateur, entre autres, de «Namibia» sorti en 2009.

Les distinctions réservées au réalisateur américain lui ont été remises par des symboles de l’engagement algérien et de la guerre de libération nationale : Zohra Drif Bitat et Annie Steiner.

Lors de cette cérémonie, tenue en présence le ministre de la Culture Mme Khalida Toumi, et qui a connu le couronnement du cinéma Serbe avec la distinction de la fiction « Circles» de Srdjan Golubovic et du film documentaire «Cinema Komunisto» de Mila Turajlic, Mme Zhira Yahi a annoncé que le comité d’organisation qui souhaite répondre aux attentes du public, prendra ses recommandations en considération.

Vu l’intérêt du public qui s’est manifesté à travers le nombre de votes pour l’attribution du Grand prix du public, nouveauté de cette édition, la commissaire du festival a annoncé que le comité d’organisation du FICA était en discussion avec la Cinémathèque algérienne pour organiser une tournée avec les films participant à cette édition.

C’est ainsi qu’après la projection de huit longs métrages de fiction et de onze films documentaires et l’organisation d’une dizaine de rencontre- débats, ouvertes au public, avec  le public et les cinéastes algériens que se clôturait la quatrième édition du Festival international du cinéma d’Alger.